Compte rendu du MUTEK Forum 2020

You are reading

Compte rendu du MUTEK Forum 2020

Une semaine après le lancement de l’exposition Venice VR Expanded au Centre PHI, c’était au tour de MUTEK de lancer son événement XR. En plus de son Distant Arcades (une galerie virtuelle qui présente des œuvres numériques gratuitement en ligne), du 8 au 11 septembre MUTEK proposait le MUTEK Forum, anciennement appelé le Forum IMG. La sixième édition du MUTEK Forum adoptait une formule hybride, à la fois en présentiel à la Société des Arts Technologiques (tout en respectant les mesures de distanciation) et en ligne via la plateforme Swapcard. L’équipe de Québec/Canada XR s’est rendue sur les lieux (et en ligne) pour vous offrir le compte rendu des conférences sur la XR, présentées du 9 au 11 septembre plus précisément. 

Un accès inégalé

Le mot d’ordre de cette édition du MUTEK Forum est l’accès. D’abord, parce qu’en réponse à la crise sanitaire, l’organisation a su s’adapter et proposer un accès virtuel aux différentes conférences prononcées la semaine de l’événement. Au total, ce sont une vingtaine de panels et plus de cinquante intervenants que le public international a pu écouter, que ce soit en direct ou en rediffusion jusqu’au 20 septembre sur Swapcard. 

L’accès, aussi, parce que Swapcard ne sert pas que de plateforme de (re)diffusion pour les conférences, mais aussi de solution de réseautage. En plus des « salles de conférence » et des groupes de discussion thématiques — dont celui intitulé « Creative XR », modéré par Mathieu Gayet (XR Must) et Sarah Rothberg — les inscrits du Forum ont bénéficié d’un accès au Marché Virtuel, une ressource qui permettait aux entreprises et organismes culturels de bâtir un kiosque virtuel pour mettre en lumière leurs activités, ou encore aux artistes de mettre de l’avant leur pratique et leur portfolio. De pair avec un répertoire de toutes les personnes inscrites au Forum, Swapcard facilitait ainsi les rencontres et a permis des maillages qui n’auraient pas pu se faire aussi simplement dans le cadre d’un événement virtuel qui se serait déroulé sur une plateforme comme Zoom, comme c’est plus souvent le cas.

Finalement, on peut dire que l’accès était le mot d’ordre du MUTEK Forum en raison du contenu des présentations. Que ce soit dans la classe de maître de Frances Adair McKenzie, les diverses études de cas ou les ateliers, ces présentations avaient en commun le fait de donner un accès privilégié à des experts du milieu de la XR et à des perspectives uniques. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu assister aux présentations, nous résumons ici certains des moments forts.

Des expériences incomparables

Tout au long du Forum, des experts du domaine de la réalité virtuelle, augmentée et mixte ont présenté les fruits de leur travail et de leur réflexion au public attentif de MUTEK. Le tout a commencé le mercredi 9 septembre avec la conférence de Frances Adair McKenzie qui s’est déroulée à la SAT dans le cadre du XR Salon, présenté par Unreal Engine. Dans sa classe de maître intitulée « Matérialité tactile, stéréoscopie et réalité virtuelle », la réalisatrice de L’abeille et l’orchidée (ONF) nous a présenté son parcours d’artiste en animation avant de plonger dans un survol du processus de création de son film en réalité virtuelle. La production d’une œuvre immersive étant déjà impressionnante, il était encore plus épatant de voir tout le travail nécessaire pour accomplir une animation image par image en RV stéréoscopique. L’artiste nous a d’ailleurs montré le dispositif technique utilisé dans les studios de l’ONF pour procéder à la prise de vues et à la manipulation des modèles. Finalement, elle nous a également présenté certaines des étapes de post-production, incluant le travail nécessaire à la convergence des images pour la production d’un effet 3D. L’expérience de Frances Adair McKenzie dans le monde de l’animation lui a permis de proposer une perspective particulière lors de sa classe de maître qui s’avère d’ailleurs fort intéressante dans le contexte de création immersive.

Un autre coup de cœur du Forum est venu avec l’étude de cas de Particle Ink (Dpt). Nicolas S. Roy, le directeur de création du studio montréalais est venu présenter un projet en développement qui mêle réalité augmentée et intelligence artificielle. L’union de ces deux composantes donne lieu à un projet fort innovateur qui promet une approche novatrice à la réalité augmentée qui s’adapte en temps réel à l’environnement actuel dans lequel le personnage est intégré. C’est cette particularité qui pousse Nicolas S. Roy à proposer le néologisme « augmented unification » pour distinguer ce que Particle Ink tente de faire de ce qu’on a pu voir jusqu’à maintenant dans le domaine de la réalité augmentée. L’exemple donné pour illustrer l’originalité de ce projet était celui d’un personnage qui demande de l’aide pour faire fondre un bloc de glace, ce qui demande de trouver dans notre propre environnement une source de chaleur adéquate : briquet, chandelle, four, etc. La reconnaissance des objets du monde réel pourrait permettre un niveau d’interaction présentement impossible en réalité augmentée, mais il reste à voir si le système saura réellement s’adapter à la variété infinie de contextes dans lesquels l’œuvre pourrait devoir évoluer. Vous pouvez vous inscrire ici pour être avertis quand le projet sera officiellement lancé.

Augmented Unification breathes consciousness into an AR world by giving its characters a contextual understanding of the environment and its attributes.

Nicolas S. Roy – Dpt.

Ateliers, Panels et Q&A

Bien d’autres activités du Forum méritent d’être soulignées. Mentionnons tout particulièrement l’atelier « Passer de l’idée au projet interactif à l’ONF » dirigé par Marie-Pier Gauthier et Louis-Richard Tremblay du studio interactif de l’Office National du Film du Canada. Depuis sa fondation, en 2009, le studio interactif est un terreau fertile pour l’innovation en matière de création interactive et immersive; un espace où sont sans cesse développées de nouvelles approches aux récits numériques. À l’aide d’exemples concrets (Do not track, Chomsky vs Chomsy, etc.), Marie-Pier Gauthier nous a présenté certaines des questions qui guident le développement d’un projet dans le studio, de la phase d’idéation à la diffusion. Le questionnement qui nous a semblé le plus stimulant était celui axé sur les mains, le cœur et l’esprit : qu’est-ce que l’œuvre nous fait faireressentir et penser?

L’intérêt de ces questions vient notamment du fait qu’elles ne sont pas limitées à un seul médium. Surtout, Marie-Pier Gauthier et Louis-Richard Tremblay ont insisté sur l’universalité de l’approche du studio interactif, à savoir qu’il n’y a pas de technologie ou de format qui soit préféré a priori. Ce qui importe d’abord et avant tout, c’est le contenu et pas la solution technique qu’on adopte pour arriver à sa fin. Ainsi ses questions s’adaptent à tout le domaine de la création numérique, quel que soit le projet.

Les jeudi 10 et vendredi 11 septembre, le Forum MUTEK proposait également deux séries de trois panels. La première série portait sur les défis créatifs en réalité augmentée et se divisait en trois sous-thèmes : 

ThèmeIntervenants
les interactions humaines Klasien van de Zandschulp (affect lab)Sally Reynolds (The Mill
le son Jean-Pascal Beaudoin (Headspace Studio)Sadah Espii Proctor (Espii Studios
la vie urbaine Lisa Moren (University of Maryland Baltimore County)Chris Barr (Knight Foundation)

Modérée par Emilie F. Grenier, directrice créative Thinkwell Studio Montréal, cette activité était structurée autour des trois défis créatifs spécifiés dans l’appel à idées du Lab Nouveaux Récits Montréal/Miami, qui est en cours jusqu’au 13 octobre.

Le second trio de panels portait lui aussi sur la réalité augmentée, mais il s’organisait autour de trois autres thématiques, soit le potentiel de la réalité augmentée pour :

ThèmeIntervenants
les arts visuelsCheryl Sim (Fondation PHI pour l’art contemporain)Joe Cutts (Sheffield Doc/Fest)
le milieu de l’éditionChelene Knight (Breathing Space Creative Literary Studio)Ryan Thompson (Anteism Books)
la médiation en institution culturelleArthur Yeung (Albedo Informatics)Charlène Belanger (Musée des Beaux Arts de Montréal)

Pour conclure ce survol des activités, il faut parler de la session de question organisée autour de l’appel du Lab Nouveaux Récits Montréal/Miami. Avec la participation des représentantes des différents organismes qui ont lancé l’appel (FilmGate Miami, MUTEK, l’Office national du film du Canada et O Cinema), cette période de questions avait pour but de clarifier les détails de cet appel à idées et de répondre aux questions les plus importantes du public. 

Comme l’explique l’appel lancé par ces organismes, celui-ci s’adresse aux femmes et aux personnes s’identifiant comme femme et vise à créer un espace inclusif pour que ces personnes puissent concrétiser leurs idées de mises en récit immersives et interactives, et pour leur permettre d’obtenir du succès en tant que créatrices de tels projets. L’appel invite les créatrices de tous les horizons à soumettre une proposition de projet de réalité́ augmentée ou mixte.

Les idées ambitieuses, combinant un récit original à un désir de jouer avec les codes de la mise en récit interactive dans un contexte de réalité mixte, sont fortement encouragées.

Un format particulier pour ce Forum unique

Comme le dit MUTEK dans sa présentation de l’événement, le Forum est un « marché d’idées, créant des connexions profondes entre les membres de son milieu local et la scène internationale ». En ce sens, le choix de combiner Zoom avec Swapcard s’est avéré un choix audacieux et ingénieux. Audacieux, d’abord, en ce sens que la formule choisie ajoutait un degré de complexité à une forme d’événement encore peu commune en diffusant des appels Zoom sur une plateforme externe où se déroulait la majorité de l’événement. Ingénieux, ultimement, car si l’événement s’était déroulé exclusivement sur Zoom comme c’est bien souvent le cas, le potentiel d’échange n’aurait pas été le même. Certes, le public aurait pu poser ses questions en direct aux intervenants, mais les connexions se seraient faites plus difficilement après les présentations et dans les temps de pause. Alors que nous continuons de naviguer le contexte de crise, le modèle choisi par MUTEK s’ajoute à ceux que nous avions déjà noté au printemps dernier

Vous avez assisté aux conférences du MUTEK Forum? Vous avez pris part à d’autres événements virtuels depuis le début de la crise? Faites-nous part de votre expérience en nous contactant sur Twitter ou Slack.

More Articles for You

Compte rendu de FNC Explore – Festival du Nouveau Cinéma 2020

Il y a quelques semaines, Le bourreau chez lui (The Hangman at Home VR) s’est mérité le Grand Prix du jury au festival international …

Compte rendu de Venice VR Expanded – Centre PHI

Une constellation internationale En 2020, plusieurs événements auront été bouleversés par la pandémie. Certains ont dû être annulés, alors que …

Compte rendu de Cannes XR 2020 - Édition virtuelle

Du 24 au 26 juin dernier, le Festival de Cannes a organisé une édition spéciale de Cannes XR, la branche de l’événement dédiée …