Compte rendu de Venice VR Expanded – Centre PHI

You are reading

Compte rendu de Venice VR Expanded &#821 ...

Une constellation internationale

En 2020, plusieurs événements auront été bouleversés par la pandémie. Certains ont dû être annulés, alors que d’autres ont simplement été repoussés à des dates ultérieures ou indéterminées. D’autres encore ont fait le pari de s’adapter au nouveau contexte et à proposer des alternatives pour la plupart virtuelles.

En cela, la Mostra de Venise est unique, puisque c’est un format hybride qui a été choisi pour présenter les œuvres en compétition. Comme d’autres événements culturels passés et à venir qui ont opté pour une formule mixte (nommons particulièrement le Forum MUTEK, 8–13 septembre 2020), le Festival international du film de Venise se déroulera donc à la fois en ligne et en personne, avec toutes les restrictions nécessaires pour assurer la sécurité des invités et aussi des employés.

C’est pour cette raison précisément que la Biennale s’est associée à une série d’espaces culturels à travers le monde pour constituer un réseau d’expositions satellites pour la durée du festival (2–12 septembre 2020). Le Centre PHI est l’un de ces partenaires et, comme le remarque Myriam Achard (Chef, partenariats nouveaux médias du Centre PHI), le seul endroit au Canada où il sera possible de visionner les œuvres qui, en conditions normales, auraient dû être présentées à Venise. L’équipe de Québec/Canada XR s’est rendue sur les lieux lors de la revue de presse pour un avant-goût du programme Venice VR Expanded.

Myriam Achard (gauche) présente les œuvres canadiennes sélectionnées à la Mostra, dont « Au pays du cancre mou » de Francis Gélinas (centre)

Le Centre PHI sera le seul lieu culturel au Canada à accueillir la sélection de Venice VR Expanded. Une opportunité unique d’offrir au public montréalais une programmation d’une quarantaine d’œuvres de réalité virtuelle.

(Communiqué de Presse – Venice VR Expanded)

Le Canada à l’honneur

La sélection Venice VR Expanded compte plus de quarante projets XR en tous genres, dont trente-et-un sont en compétition, incluant une majorité de premières mondiales. Parmi celles-ci, on compte au moins quatre (co)productions canadiennes en compétition. En plus de The Book of Distance (Randall Okita, ONF) — qui revient dans la catégorie hors compétition « Best of VR » du festival de Venise après avoir été présenté aux événements XR les plus importants de l’année, dont Cannes XR, en juin dernier — les quatre projets canadiens retenus pour la compétition sont :

Agence | Réal.: Pietro Gagliano | Canada | Jusqu’à 10 min
Au pays du cancre mou | Réal.: Francis Gelinas | Canada | 6 min
The hangman at home | Réal.: Michelle et Uri Kranot | Danemark, France, Canada | 25 min
Once upon a sea | Réal.: Adi Lavy | Israël, Canada | 22 min

Première mondiale, Au pays du cancre mou est l’adorable histoire d’un jeune garçon qui vainc sa peur du noir à l’aide de sa sœur ainée.  Ancrée dans un univers enfantin, l’histoire est touchante et merveilleusement exécutée. Elle saura toucher les petits et les grands. En janvier dernier, Francis Gélinas était venu présenter une ébauche de son projet lors de la 22e soirée Composite, présentée par la SAT et Xn Québec. Le réalisateur en avait profité pour présenter le processus d’animation qui lui a permis de produire des environnements oniriques qui, bien qu’ils soient en composés d’illustrations 2D, entourent le spectateur à 360°; une approche visuelle innovante. En marge de l’événement Venice VR Expanded, Francis Gélinas se disait d’ailleurs honoré de pouvoir présenter son film  —  un projet personnel autofinancé  — dans un événement comme la Biennale.

Le documentaire d’Adi Lavy, Once upon a sea, nous amène dans une autre direction en se focalisant sur la mer Morte, un endroit magique cependant menacé par l’intervention humaine. Composé d’images en prise de vues réelles et de reconstructions photogrammétriques, le film est guidé par les témoignages en voix-off de plusieurs individus dont la vie a été marquée par l’étendue d’eau mythique, ainsi que par les ravages écologiques qui menacent de plus en plus l’endroit.

Pour sa part, Agence est une expérience plus ludique et plus imprévisible. Cette coproduction de l’ONF et de Transitional Forms prend la forme d’une petite planète sur laquelle se promènent cinq créatures. L’originalité du projet vient du fait qu’il nous est possible de changer le comportement de chacune des créatures à tout moment dans l’œuvre. Plus encore que bien d’autres œuvres XR, Agence ne sera jamais la même deux fois. Comment utiliserez-vous vos pouvoirs?

« La conception et la réalisation de cette édition 2020 entièrement en ligne de Venice VR, rebaptisée Expanded pour l’occasion, aura été l’une des expériences les plus passionnantes et les plus stimulantes. »

Liz Rosenthal et Michel Reilhac, Commissaires de Venice VR Expanded

Une sélection étoffée

En plus des projets canadiens, la sélection Venice VR Expanded recèle plusieurs perles. Par exemple, Baba Yaga, le plus récent projet de Baobab Studios, met en vedette Daisy Ridley dans une version réimaginée du mythe du même nom. Paper Birds met à profit le suivi des mains que permet l’Oculus Quest afin de raconter l’histoire d’un jeune virtuose qui cherche à retrouver sa sœur, victime d’un enlèvement surnaturel. Pour sa part, le studio danois Makropol nous propose A taste of hunger (Smagen af sult), le récit éclaté d’une crise amoureuse qu’il faut recomposer soi-même en se déplaçant dans l’espace. Minimum Mass est en quelque sorte l’autre côté de la médaille de ce dernier projet, en ce sens que ce n’est pas notre corps qu’il faut déplacer, mais bien la scène devant nous qu’il faut bouger avec nos mains afin de révéler différentes facettes du drame que vivent les personnages.

Pour visionner les oeuvres au Centre PHI, il faut réserver une plage horaire de deux heures. Cela, deux heures ne suffisent pas pour voir toutes les oeuvres retenues pour cette édition du festival. Au total, c’est près de vingt-quatre heures de contenu qui sont disponibles. Pour cette raison, il est pratique de savoir que toute la sélection est également accessible en ligne (gratuitement et avec une accréditation), pour peu d’avoir accès à son propre équipement VR. Pour savoir comment accéder au contenu VR, consultez le site de la Biennale.

Cela dit, force est d’admettre que bien peu de gens ont accès au matériel nécessaire. C’est là où des partenaires comme le Centre PHI permettent à la Mostra et à sa sélection d’œuvres VR de rejoindre un public cinéphile plus large que ne l’auraient permis les conditions actuelles. Pour citer les commissaires de Venice VR Expanded, Liz Rosenthal et Michel Reilhac, ce partenariat est ce qui permet à la Biennale de relever ce défi qui nous touche tous actuellement et « qui consiste à redéfinir la façon dont l’art immersif peut devenir une partie de nos vies. »

Pour la sécurité de tous

Une question pressante demeure tout de même : l’hygiène. C’est là l’un des aspects sur lesquels PHI s’est démarqué depuis sa réouverture post-confinement, le 24 juin dernier. En effet, tout au long de la visite, l’équipe d’accompagnateurs s’assure que l’expérience de tous se passe dans les conditions les plus sécuritaires et les plus sanitaires possible; un réel souci si jamais on s’était imaginé devoir partager un casque de réalité virtuelle avec tous les invités de la galerie. Au contraire, PHI a préparé une vingtaine de stations individuelles pour visionner les œuvres de la sélection Venice VR Expanded pour la durée du festival. Les postes en question sont disposés à deux mètres de distance les uns des autres, afin de limiter les rapprochements. Par ailleurs, chaque poste est muni d’un casque HTC VIVE qui contient la grande majorité des 44 projets présentés, ce qui permet d’éviter les contacts en limitant chaque casque à une seule personne. Finalement, les casques sont aussi désinfectés après chaque utilisation par l’entremise d’un processus de stérilisation aux rayons UV.

Une présentation nous guide à travers l’utilisation du système où sont présentées les oeuvres du programme Venice VR Expanded.

Pour profiter vous-même de la sélection Venice VR Expanded, assurez-vous de réserver votre place dans l’une des cases horaires de deux heures préparées par la galerie.

Pour réserver votre place, rendez-vous sur la boutique du Centre PHI.

Les membres d'Xn Québec sont aussi invités à participer à une visite privée de l'exposition organisée le 9 septembre prochain: Expo et cocktail de réseautage au Centre PHI.

Liste des partenaires satellites de la Biennale

· Centre PHI, Montréal
· China Academy of Art — Sandbox Immersive Festival, Hangzhou
· Comédie de Genève, Genève
· Design Center Flacon, Moscou
· Espace CENTQUATRE-PARIS — Diversion cinema, Paris
· ESPRONCEDA — Institute of Art & Culture, Barcelone
· Fondazione di Venezia — M9 — Museo del ‘900, Venise
· HTC Corporation — VIVE ORIGINALS, Taïwan
· INVR. SPACE, Berlin
· Laboratorio Aperto di Modena, ex Centrale AEM, Modène
· Laboratorio Aperto di Piacenza, ex Chiesa del Carmine, Piacenza
· Nikolaj Kunsthal, Copenhague
· Portland Art Museum & Northwest Film Center, Portland
· Eye Filmmuseum, Amsterdam
· Koç University KARMA Lab, Istanbul


Liste complète des œuvres de la sélection Venice VR Expanded :

COMPÉTITION

HERE | Réalisation: Lysander Ashton | États-Unis, Royaume-Uni/ 5 min.

TERRAIN | Réalisation: Lily Baldwin, Saschka Unseld, Kumar Atre | États-Unis, Allemagne, Suisse / 45 min.

FINDING PANDORA X | Réalisation: Kiira Benzing | États-Unis / Jusqu’à 70 min.

SMAGEN AF SULT (A TASTE OF HUNGER) | Réalisation: Christoffer Boe, David Adler | Danemark, Suède, France / 15 min.

HAVFOLKET KALDER MØRKNET VAND (HUSH) | Réalisation: Vibeke Bryld | Danemark / 10 min.

GOODBYE MR. OCTOPUS | Réalisation: Amaury Campion | France, États-Unis / 8 min.

OM DEVI: SHEROES REVOLUTION | Réalisation: Claudio Casale | Italie, Inde / 23 min.

BABA YAGA | Réalisation: Eric Darnell, Mathias Chelebourg | États-Unis / 22 min.

SHA SI DA MING XING (KILLING A SUPERSTAR | Réalisation: Fan Fan|  Chine / 20 min.

GNOMES AND GOBLINS | Réalisation: Jon Favreau, Jake Rowell | États-Unis / 120 min.

AGENCE | Réalisation: Pietro Gagliano | Canada / Jusqu’à 10 min.

AU PAYS DU CANCRE MOU (IN THE LAND OF THE FLABBY SCHNOOK) | Réalisation: Francis Gelinas | Canada / 6 min.

DREAMIN min. ZONE | Réalisation: Fabienne Giezendanner | France, Suisse, Allemagne, Corée du Sud / 18 min.

PENGGANTIAN (REPLACEMENTS) | Réalisation: Jonathan Hagard | Japon, Allemagne, Indonésie / 12 min.

PAPER BIRDS | Réalisation: German Heller, Federico Carlini | Argentine / 19 min.

GREAT HOAX: THE MOON LANDING | Réalisation: John Hsu, Marco Lococo | Taïwan, Argentine / 17 min.

BEAT | Réalisation: Keisuke Itoh | Japon / 12 min.

LA COMÉDIE VIRTUELLE | Réalisation: Gilles Jobin | Suisse / 30 min.

THE HANGMAN AT HOME. AN IMMERSIVE SINGLE USER EXPERIENCE | Réalisation: Michelle Kranot, Uri Kranot | Danemark, France, Canada / 25 min.

ONCE UPON A SEA | Réalisation: Adi Lavy | Israël, Canada / 22 min.

THE METAMOVIE PRESENTS: ALIEN RESCUE | Réalisation: Jason Moore | États-Unis / 40 min.

4 FEET HIGH | Réalisation: Maria Belen Poncio, Rosario Perazolo Masjoan, Damian Turkieh | Argentine, France / 18 min.

AJAX ALL POWERFUL| Réalisation: Ethan Shaftel | États-Unis, Chine / 15 min.

MINIMUM MASS | Réalisation: Raqi Syed, Areito Echevarria | Nouvelle-Zélande, France, États-Unis / 20 min.

AFRICAN SPACE MAKERS | Réalisation: The Nrb Bus Collective | Kenya, Allemagne / 50 min.

WE LIVE HERE | Réalisation: Rose Troche | États-Unis / 12 min.

SILTOJEN ALTA TULEVAISUUDEN IHMISELLE (MAN UNDER BRIDGE) | Réalisation: Hanna Västinsalo | Finlande / 7 min.

RECODING ENTROPIA | Réalisation: François Vautier | France / 8 min.

KINSHASA NOW | Réalisation: Marc-Henri Wajnberg | Belgique, Congo / 25 min.

WO SHENG MING ZHONG DE 60 MIAO (ONE MORE MINUTE) | Réalisation: Wan Daming | Chine / 26 min.

MIRROR: THE SIGNAL | Réalisation: Pierre Zandrowicz | France / 9 min.

BEST OF VR — OUT OF COMPETITION

SOUND SELF: A TECHNODELIC | Réalisation: Robin Arnott | États-Unis / 20 min.

DOWN THE RABBIT HOLE | Réalisation: Ryan Bednar | Suède / 5 min.

1ST STEP — FROM EARTH TO THE MOON | Réalisation: Jörg Courtial, Maria Courtial | Allemagne / 14 min.

DOUBLE | Réalisation: Darkfield | Royaume-Uni / 20 min.

THE ROOM VR: A DARK MATTER | Réalisation: Fireproof Games | Royaume-Uni / 180 min.

JIOU JIA (HOME) | Réalisation: Hsu Chih Yen | Taiwan / 18 min.

BLIND SPOT | Réalisation: Hu Zhangyang | Chine / Jusqu’à 360 min.

THE BOOK OF DISTANCE | Réalisation: Randall Okita | Canada / 25 min.

GRAVIDADE VR | Réalisation: Fabito Rychter, Amir Admoni | Brésil, Pérou / 15 min.

BIENNALE COLLEGE CINEMA VR — OUT OF COMPETITION

MEET MORTAZA VR | Réalisation: Joséphine Derobe | France, Belgique / 13 min.

VAJONT | Réalisation: Iolanda Di Bonaventura | Italie / 25 min.

IL DUBBIO. EPISODE 1 | Réalisation: Matteo Lonardi| Italie / 7 min.

QUEERSKINS: ARK | Réalisation: Illya Szilak, Cyril Tsiboulski | États-Unis / 17 min.

More Articles for You

Compte rendu de FNC Explore – Festival du Nouveau Cinéma 2020

Il y a quelques semaines, Le bourreau chez lui (The Hangman at Home VR) s’est mérité le Grand Prix du jury au festival international …

Compte rendu du MUTEK Forum 2020

Une semaine après le lancement de l’exposition Venice VR Expanded au Centre PHI, c’était au tour de MUTEK de lancer son événement …

Compte rendu de Cannes XR 2020 - Édition virtuelle

Du 24 au 26 juin dernier, le Festival de Cannes a organisé une édition spéciale de Cannes XR, la branche de l’événement dédiée …